Présentation

  • : Chez bandana
  • Chez bandana
  • : Chez bandana la passion moto, Harley-Davidson, Bike Conversions. Premier blog d'information des rassemblements motos et trikes
  • Contact

Archives

5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 14:24

mesta210.jpg

Pour qu'un radar automatique fixe ou mobile de type MESTA 210 ou MESTA 210C 
délivre une mesure de vitesse correcte, l'angle entre l'axe du faisceau d'émission et 
la trajectoire des véhicules doit être de 25 °. Cette valeur d'angle est très importante, car l'onde électromagnétique émise par le radar rayonne dans une direction privilégiée au moyen de l'antenne directive. Après réflexion sur un véhicule, une partie de l’onde recueillie par l’antenne est 
comparée à une fraction de l’onde émise. La fréquence Doppler résultant est en particulier proportionnelle à la vitesse du véhicule et au cosinus de l’angle formé par la trajectoire du véhicule avec l’axe de rayonnement de l’antenne.

nouvelle-cabine-4-p.jpg
Un angle de visée inférieur à 25 degrés entraine une majoration de la vitesse calculée, 
au contraire un angle de visée supérieur à 25 degrés entraine une minoration de 
la vitesse calculée. L'erreur de calcul de la vitesse est d'environ 5% par degré d'écart. 
Par exemple, un radar positionné sur une autoroute limitée à 130 km/h, avec un positionnement 
de 22° par rapport à la route calculera une vitesse de 136 km/h alors que la vitesse 
effective est de 121 km/h.

La valeur de l'angle d'installation du radar est indiquée dans le certificat d'approbation 
de tous les modèles de radars. Par exemple, dans le 
Certificat d'examen de type 03.00.251.004.1 du 06/10/2003 
concernant le MESTA 210, il est inscrit : 

nouvelle-cabine-1-niv.jpg
L'angle formé par l’axe du lobe de rayonnement de l’antenne avec la trajectoire des véhicules doit être de 25 degrés. Il est ajusté et contrôlé à l’aide d’un des dispositifs suivants :
- la lunette de visée solidaire de l’antenne lorsque celle-ci est installée sur le bord de la chaussée
- le dispositif de mesure d’inclinaison (sitomètre ou inclinomètre) pour une installation en surplomb

Installation dans un véhicule :
Le véhicule est stationné sur le bord et parallèlement à l'axe de la chaussée. L'orientation de l'antenne du cinémomètre doit être ajustée après stationnement du véhicule et avant le début des mesures.

Installation permanente en cabine :
Les cabines peuvent être disposées sur le bord de la chaussée, sur un portique ou sur un ouvrage d’art. Elle doivent être solidement fixées avant l'installation du cinémomètre. L'angle d'installation de l'antenne doit être ajusté lors de sa pose initiale. Toute dépose nécessite lors de la remise en place, un nouvel ajustage. Tout déplacement, rotation, réparation ou modification de la cabine nécessite un ajustage de l'angle de l'installation de l'antenne.

nouvelle-cabine-2-p.jpg

Pour les radars mobiles, rapporte le document qu'AutoPlus s'est procuré, les unités utilisant quotidiennement les radars confessent que le protocole d'installation des radars n'est pas respecté 
et qu'elles n'effectuent plus la manipulation avec jalon de visée et décamètre permettant 
de s'assurer de la bonne installation du radar.

Pour les radars fixes, les imprécisions sur l'angle des radars sont fréquentes. "Aucune attestation d'agent assermenté de l'Etat ne vise à prouver que lors des installations primitives, d'une part, 
et des reposes des antennes, d'autre part, l'angle de 25° prévu par le constructeur est bien 
respecté" dénonce le rapport.

"Visiblement, poursuit la note, aucune de ces installations de radar n'a fait l'objet d'un alignement précis avec un théodolite, seul appareil capable de déterminer une droite parallèle 
avec l'axe médian de la chaussée". 

nouvelle-cabine-3-p.jpg

"En conclusion (…), l'alignement à 25° de l'axe de l'antenne par rapport à la trajectoire 
des véhicules, tel que prévu dans toutes les procédures de constructeur, manque de précision. 
Lorsque l'on connaît les erreurs engendrées sur les mesures de vitesse par un mauvais 
positionnement de l'antenne, il est évident que l'on peut légitimement douter de la valeur 
des mesures de vitesse effectuées dans ces conditions".

 Les erreurs de calcul des radars

/1107/mesta-1200.jpg [free hosting by imagilive.com]

L'hebdomadaire «Auto Plus» révèle dans son numéro paru aujourd’hui un rapport 
officiel de 2006 qui met en évidence, selon le journal, d'importantes «erreurs 
de mesure» des radars de vitesse fixes ou embarqués.

Ce rapport, dont l'hebdomadaire publie quelques extraits, a été réalisé par le secrétariat 
général de l'administration de la police de la préfecture de la zone de défense est (Metz). 
Il met en évidence les erreurs de mesures des radars causées notamment par un mauvais 
placement du cinémomètre. En effet, les radars doivent en effet être placés avec un angle 
de 25° par rapport à la route. S'ils sont décalés de quelques degrés, les mesures sont fausses. Par exemple, s'il est placé à 22°, la vitesse est surévaluée de 10 à 13 km/h.

Lorsque le radar est mal positionné, les mesures de vitesse sont erronées et souvent surévaluées, 
on peut donc être sanctionné à tort. Le pire, c'est qu'en cas de protestation, seuls les points sont récupérables devant le tribunal administratif, mais pas le montant de l'amende.

Ce rapport qui propose également des «solutions techniques pour éviter des contestations 
sur l'usage de ces appareils» a été transmis, en juin 2006, selon «Auto Plus», à l'Inspection 
générale de la police nationale (IGPN) et à la Direction de projet interministériel 
pour le contrôle automatisé (DPICA).

Source :
Auto-Plus, Europe 1

nouveau_radar-1.jpg

 Le gouvernement rejette les erreurs de calcul 

Le ministère de l'Intérieur assure que "toutes les garanties" sont réunies pour éviter une 
"erreur matérielle ou humaine" dans les contrôles de vitesse mais il admet que les radars 
mal installés indiquent des vitesses érronées.
 

Published by Bandana - dans Ça peut servir